54 pages

           14,8 x 21 cm

           littérature - humour

           2016  (pour la deuxième édition)

 

           ISBN : 979-10-93409-02-3

           10 €

 

ON est paru en 2008 dans des conditions assez artisanales. Presque aussitôt épuisé, le livre a connu durant les sept années qui suivirent une longue éclipse. Il devenait urgent, devant la curiosité impatiente de certains, de le ressortir dans sa version originale.

 

Avec ON, Don Endia Éditions relance le principe qui lui est cher des tirages limités et numérotés, principe qui était le sien à ses débuts et qui a produit une série d'ouvrages de qualité, faits maison, jusqu'à des livres-objets rares.

 

ON clôt néanmoins cette série et amorce une nouvelle ère. Si ses préceptes pour bien vivre, ces gnomiques font de ON un manuel de bonheur à l'usage de tous, un an après sa parution, on les retrouvera tels quels dans le roman Luc et Clémence, dont ON constitue en quelque sorte la matrice. Le roman reprendra en effet la plupart des maximes de ON pour les intégrer dans sa narration, tandis qu'à partir de là il semble que leur auteur entre quant à lui en littérature. Mais ce qui vaut pour l'auteur vaut pour le lecteur, et vice versa. Ici, on s'y reconnaît partout quand bien même on se moque, puisque ON c'est nous tous, on en est tous là, oui, on est tous concernés, d'ailleurs on perdrait son temps à vouloir en réchapper. On est comme ça, on est différent aussi, du coup on manie le paradoxe comme soi-même, et on aime ça.

 

 

            195 pages

            12 x 20 cm

            littérature

            2015

 

            ISBN : 979-10-93409-01-6

            15 €

 

Contrats contient trois récits aux allures de conte assemblés ici en un triptyque : une histoire vraie, une histoire d'amour, une histoire de fou. L'auteur se plaît à nous embarquer en promenade sur des voies aux destinations inconnues, où il est impossible de savoir ce qui se produira à la page, parfois même à la ligne d'après, quel personnage va apparaître... une femme qui joue de malchance, un jeune homme éperdu livré aux intermittences du sexe, un père et son enfant pris dans un huis clos cruel et maladif. Ces trois contes contrastés autant que reliés par des fils rouges concentrent tout l'univers de leur auteur. L'érotisme, l'humour, l'observation précise de l'époque sont féroces, mais l'auteur y ajoute aussi, de temps à autre et en contrepoint, une musique mélodieuse qui berce et continue de nous entraîner plus loin.

 

 

            290 pages 

            13,5 x 21 cm

            couverture avec jaquette

            littérature      

            2014

           

            ISBN : 979-10-93409-00-9

            19 €

 

Débarras est un mot à deux sens opposés, il définit à la fois un local de stockage et l'action de "déstocker" – de se défaire de quelque chose ou de quelqu'un.

 

Le livre est aussi paradoxal que son titre puisqu'il permet une double lecture, linéaire du début à la fin ou aléatoire en piochant tel ou tel texte, ceux-ci étant autonomes et en même temps intégrés à l'ensemble.

 

En effet, derrière leur forme poétique court une fiction romanesque à plusieurs narrateurs qui se succèdent dans les quatre parties du livre, où se rencontrent des personnages et des situations aussi nombreux et différents que les thèmes abordés. Dans Débarras il est ainsi question de :

 

transports en commun, amour, position fœtale,

triolisme, divorce, fatigue, dimanche, 

couple, internet, vin, aurore, Noël,

insomnie, club de vacances, anniversaire,

cellulite, Saint-Valentin, samedi soir, 

voyage, adultère, banlieue, abstinence,

antidépresseurs, dépucelage, meurtre...

 

Et pour réussir cet assemblage qui tient du numéro d'équilibrisme, l'auteur a pris beaucoup de risques, tout d'abord celui d'une mise en page très graphique, mais encore avec le style et le fond, faisant passer sans prévenir le lecteur de l'élégance classique à la farce grotesque, d'une certaine mélancolie à l'abjection, du réalisme descriptif aux fulgurances.

 

Ainsi, le paradoxe et la multitude irriguent Débarras, livre inclassable tout autant que saisissant. 

          70 pages

          10,5 x 14,8 cm

          2002 (pour la seconde édition)

 

          10 €

 

          4 ÈME DE COUVERTURE :

 

 

          PAGES CHOISIES :

 

         12 pages

         10,5 x 14,8 cm

         1996

 

         Non mis en vente

 

La fameuse double page intérieure.

         48 pages

         14,8 x 21 cm

         1996

 

         12 €

         

Don Endia imagine un projet d'exposition autour du personnage énigmatique de Mister X, dont il dresse en même temps un portrait assez exhaustif, relié à des réflexions sur le sexe et la solitude dans la société contemporaine, où Mister X fait figure de symptôme. Don Endia trace les plans précis d'une installation dans un espace qui pourrait être une grande galerie, transformée en dortoir où seraient exposés des lits transformés en machines d'auto-érotisme.

 

PAGES CHOISIES :

 

          par Don Endia

          16 pages

          10,5 x 14,8 cm

          1992 

 

          (Épuisé)

 

Le premier livre de Don Endia (en l'état des connaissances actuelles sur son travail) se distingue par son caractère atypique, mêlant texte et image dans une mise en page en trois colonnes. Ce parti pris graphique sera abandonné dans l'édition revue et augmentée de 2002, où la présentation plus classique vise surtout à mettre en valeur la qualité intrinsèque d'aphorismes plus nombreux.

 

PAGES CHOISIES :

 

             Alain...